Pliage en fond de matrice (en frappe)

Pour éviter les inconvénients du principe précédent sur les tôles de faible épaisseur, on peut travailler à fond de matrice. Les outillages sont alors usinés à l'angle désiré pour la pièce.

Le tonnage à appliquer est au minimum de 30 tonnes par mètre de longueur et par millimètre d'épaisseur pour de l'acier à 48 daN/mm2, utilisable pour des épaisseurs généralement inférieures à 15/10 de millimètre, ce procédé permet des résultats qui ne sont pas influencés par les variations d'épaisseur et du retour élastique de la tôle. La fibre neutre étant déformée, c'est un début d'emboutissage.

Ce pliage doit être effectué dans des Vés relativement étroits, de 4,5 à 6 fois l'épaisseur de la tôle. Le processus est le suivant : le poinçon commence par effectuer un pliage en l'air avec un rayon intérieur égal à environ 1/6 de la largeur du vé, puis avec un effort de pénétration supplémentaire, réduit ce rayon en appliquant la tôle sur les faces de la matrice et du poinçon. Un Vé plus large conduirait à redresser et déformer un rayon intérieur plus important, ce qui serait nuisible au résultat à obtenir.

L'utilisation de ce tonnage et d'un poinçon comportant un léger méplat donne un pliage avec un rayon intérieur approximativement égal à l'épaisseur de la tôle.

Un angle vif intérieur s'obtient avec un poinçon vif. En ce cas, il faut appliquer un tonnage variable de 50 à 100 tonnes par mètre de longueur et par millimètre d'épaisseur et utiliser une tôle ayant un coefficient d'allongement important afin d'éviter des amorces de rupture dans la zone extérieure.

Le façonnage d'une tôle mince en oméga d'un seul coup de presse avec outils de forme est facilement réalisable. Pour le formage des 4 plis, avec 4 angles de 90° et un rayon intérieur égal à 1,5 fois l'épaisseur de tôle, la force nécessaire est d'environ 45 tonnes par mètre de longueur et par millimètre dépaisseur.

Le façonnage d'une tôle mince en "U" peut s'effectuer dans les mêmes conditions que précédemment, en appliquant environ 15 tonnes par mètre par millimètre d'épaisseur, comme force nécessaire.

Le poinçonnage de pièces est à proscrire sur les presses plieuses hydrauliques à synchronisation électronique, car les systèmes de mesure électronique sont très précis mais résistent mal aux chocs.