Dénomination des angles et termes particuliers

L'angle de coupe () est l'angle de coupe formé par les arêtes de coupe

L'angle d'attaque () est l'angle formé par le chant de la lame mobile et la tôle

L'angle de cisaillage (ß) est l'angle formé par une perpendiculaire à la tôle et une tangente au lieu géométrique de l'arête mobile

L'angle d'affutage () est l'angle de la lame formé par les deux plans définissant l'arête de coupe

Dénomination des angles et termes particuliers

Affranchissement : Coupe de largeur très petite (5 mm pour e = 1 - 10 à 12 mm pour e = 6, par exemple), qui permet d'avoir une face de référence sur une tôle dont les rives sont brutes de forge.

Coupe en butée arrière : Coupe qui s'effectue après une introduction de la tôle vers l'arrière de la cisaille, en contact avec la butée arrière. Le chant de référence ou d'appui est le chant avant de la coupe précédente.

Coupe au tracé : Coupe généralement unitaire. Le tracé est mis en place soit par rapport à l'ombre projetée de la lame fixe ou d'un fil.

Coupe en reprise : Coupe d'une tôle dont la longueur est supérieure à la longueur de la machine.
Nécessite un déplacement après avoir effectué la première coupe.

Coupe biaisée : Coupe de flan de forme polygonale quelconque.

Coupe en chanfrein : Coupe dont le plan du chant ne forme pas un angle de 90° avec le plan de la tôle, mais un angle de 30 à 45° (chanfrein pour soudure).

Grugeage ou encochage : Coupe réalisée par 2 coupes partielles ou exécutée sur machine adaptée : encocheuse.